Héraldique communale #1 – Antwerpen

Le blason de la ville d’Anvers se lit de gueules, à porte fortifiée de trois tours, reliées entre elles par une courtine d’argent, accompagnée en chef de deux mains addossées de même. Si la fortification ne soulève aucune question, tant ce type de meubles est fréquent dans l’héraldique communale, la présence des deux mains interpelle par son anecdote légendaire, racontant que la ville doive son nom au géant Druon Antigonus, qui avait la fâcheuse habitude de couper les mains des marins refusant de s’acquitter du péage de passage de l’Escaut, et de les jeter dans le fleuve – d’où le nom “hand werpen“).

Une autre version, plus vraisemblable, attribue l’origine du nom d’Anvers à l’expression “Aen de Werpen“, soulignant ainsi que le bourg a éclos sur une berge fluviale particulièrement propice à l’accostage des barques et terreau du développement de l’activité portuaire.

2 Comments

  1. Très intéressant ce post :-) mais je dois ajouter qu’il y a une troisième explication pour le nom “Antwerpen” qui existe aussi.

    Selon le classicus Freddy Michiels le nom vient de “Andouerpis”. C’est le nom qui est donné au région d’Anvers dans le livre “vita sancti Eligii” (la vie de Saint Eloi, 700 après Christ). Ce mot traduit du Kelte veut dire : Ceux qui habitent des deux côtés des rives.

    Source : http://www.gva.be/antwerpen/antwerpen/naam-antwerpen-heeft-keltische-oorsprong.aspx

  2. Peut-être encore un element qui suporte cette troisième explication : le nom d’Anvers en Espagnol est “Amberes”. “Ambos” en Espagnol veut dire “les deux” (“both” en Anglais). On soupsonne que le nom “Amberes” était déjà adopté par les Espagnols avant que le nom est devenu “Antwerpen” sous les influences des Germains.

Leave a Reply

*