Héraldique communale #2 – Brugge

Originellement décernée par le Comte de Flandre en 1304, le blason de la Ville de Bruges a connu plusieurs modifications mineures, notamment dans l’attitude et la couleur du lion (le lion d’azur date du 14ème siècle). Le lion dérive par ailleurs de celui des Comtes de Flandre, qui l’arboraient de sables.

Le lion tenant est directement issu des Flandres ; l’ours, quant à lui, est un souvenir d’une société de joutes chevaleresques très populaire à Bruges, qui l’utilisait comme symbole. Il fut ajouté aux armoiries au 16ème siècle, mais les sceaux officiels représentaient encore deux lions tenants jusqu’au 19ème siècle.

La devise SPQB, référence patente à la Rome classique, signifie Senatus PopulusQue Brugensis (le sénat et le peuple de Bruges), et se réfère à l’autonomie administrative et judiciaire de la ville.

Détail amusant : les armoiries de Bruges sont celles du Luxembourg (province et Grand duché) en couleurs inversées.

Autre détail croustillant : la popularité du Vlaamse Leeuw et l’oeuvre de Hendrick Conscience (De Leeuw Van Vlanderen) nous incite à considérer le lion comme un symbole héraldique particulièrement flamand. Or,le lion est présent sur tous les blasons des provinces wallonnes, et sur quatre seulement des provinces flamandes, absent de celui d’Anvers. Les blasons provinciaux wallons totalisent 10 lions répartis sur 5 écus, quand la Flandre en compte 4. Cette répartition peut s’observer également au sein de l’héraldique communale (avant fusion).

Leave a Reply

*