On n’est pas couché : une réflexion (suite)

C’est au tour de Francis Lalanne de prendre place dans le « fauteuil », sellette intelligemment disposée coté cour, face aux rosiers du jardin. L’homme est élancé, élégant, le jean serré dans les bottines et le cheveu dans le catogan, matamore de cape et d’épée, el capitan des belles lettres françaises. La première question de Ruquier, neutre et bienveillante, lui attire une réponse franche et directe.

/ No comments

On n’est pas couché : une réflexion (suite)

C’est au tour de Francis Lalanne de prendre place dans le « fauteuil », sellette intelligemment disposée coté cour, face aux rosiers du jardin. L’homme est élancé, élégant, le jean serré dans les bottines et le cheveu dans le catogan, matamore de cape et d’épée, el capitan des belles lettres françaises. La première question de Ruquier, neutre et bienveillante, lui attire une réponse franche et directe.

/ No comments

On n’est pas couché : une réflexion

C’est un théâtre antique tout de bleu flouté, peuplé d’un public écrémé fait d’honnêtes citoyens et de jeunes biquettes pimplochées, soulignant de leurs applaudissements consentis les saillies des tragédiens, n’ayant cure des contradictions, applaudissant tantôt un camp, tantôt l’autre avec la même ferveur commandée.

/ One Comment

On n’est pas couché : une réflexion

C’est un théâtre antique tout de bleu flouté, peuplé d’un public écrémé fait d’honnêtes citoyens et de jeunes biquettes pimplochées, soulignant de leurs applaudissements consentis les saillies des tragédiens, n’ayant cure des contradictions, applaudissant tantôt un camp, tantôt l’autre avec la même ferveur commandée.

/ One Comment

Seraing-le-Chtu

Aujourd’hui, le fier donjon n’est plus que ruines ensevelies sous une végétation déchainée, navrante infortune qui abîme autant la pierre que la bourgade : c’est son nom même qui se déracine.

/ One Comment

Seraing-le-Chtu

Aujourd’hui, le fier donjon n’est plus que ruines ensevelies sous une végétation déchainée, navrante infortune qui abîme autant la pierre que la bourgade : c’est son nom même qui se déracine.

/ One Comment

Sociologie du comeback

   Beaucoup pensent que les artistes sont des gens privilégiés formant une caste insondable aux rites parallèles. Bien souvent, l’opinion publique les classe en deux catégories distinctes, voire opposées. D’un côté se trouve le saltimbanque écorché, pauvrissime et bienheureux, qui produit

/ No comments

Sociologie du comeback

   Beaucoup pensent que les artistes sont des gens privilégiés formant une caste insondable aux rites parallèles. Bien souvent, l’opinion publique les classe en deux catégories distinctes, voire opposées. D’un côté se trouve le saltimbanque écorché, pauvrissime et bienheureux, qui produit

/ No comments

Extrait aléatoire

Je propose mes services à L’Oréal, superpuissance cosmétique et fierté industrielle française qui, déjà, façonne les canons de la beauté universelle – qualité qui ne fut pas à l’origine de mon recrutement, alors barbu, maigrichon et gringalet. Je suis mobilisé au service commercial, le saint des saints, l’appareil critique de l’empire, le benzol capitaliste, le royaume des vendeurs – qualité qui ne fut pas, non plus, à l’origine de mon affectation : j’étais nul.

/ No comments

Extrait aléatoire

Je propose mes services à L’Oréal, superpuissance cosmétique et fierté industrielle française qui, déjà, façonne les canons de la beauté universelle – qualité qui ne fut pas à l’origine de mon recrutement, alors barbu, maigrichon et gringalet. Je suis mobilisé au service commercial, le saint des saints, l’appareil critique de l’empire, le benzol capitaliste, le royaume des vendeurs – qualité qui ne fut pas, non plus, à l’origine de mon affectation : j’étais nul.

/ No comments

From the heart of the Tower

By proof, I say, there did I learn:
Wit helpeth not defence too yerne,
Of innocency to plead or prate.
Bear low, therefore, give God the stern,
For sure, circa Regna tonat.

/ No comments

From the heart of the Tower

By proof, I say, there did I learn:
Wit helpeth not defence too yerne,
Of innocency to plead or prate.
Bear low, therefore, give God the stern,
For sure, circa Regna tonat.

/ No comments

Quel avenir pour le portail gouvernemental ? – Partie II

Cet article fait suite à l’introduction disponible ici. L’avenir du portail institutionnel Dans le cadre de la livraison d’un service public en ligne, la notion de portail public conserve tout son sens, en dépit de tendances qui en modifient légèrement

/ No comments

Quel avenir pour le portail gouvernemental ? – Partie II

Cet article fait suite à l’introduction disponible ici. L’avenir du portail institutionnel Dans le cadre de la livraison d’un service public en ligne, la notion de portail public conserve tout son sens, en dépit de tendances qui en modifient légèrement

/ No comments

Quel avenir pour le portail gouvernemental ?

Au cours des missions de consultance “e-gouvernement” que j’ai eu la chance de mener depuis plusieurs années, au sein d’Early Stage puis de K Company, nous avons petit à petit forgé quelques théories sur l’avenir théorique de la notion de

/ One Comment

Quel avenir pour le portail gouvernemental ?

Au cours des missions de consultance “e-gouvernement” que j’ai eu la chance de mener depuis plusieurs années, au sein d’Early Stage puis de K Company, nous avons petit à petit forgé quelques théories sur l’avenir théorique de la notion de

/ One Comment

Dans l’esprit d’un propriétaire d’une Audi A8

Unique concession à l’autosatisfaction (avec l’amour du champagne), je me suis offert, il y a trois ans, une voiture haut de gamme. Le plus haut modèle d’une marque allemande, réputée pour sa robustesse et sa disposition à afficher la réussite sociale de son propriétaire. Il s’agit d’une Audi A8, et jusqu’à ce qu’ils engendrent l’A10, il s’agira de la plus grosse berline grand public accessible au visiteur de concession.

/ No comments

Dans l’esprit d’un propriétaire d’une Audi A8

Unique concession à l’autosatisfaction (avec l’amour du champagne), je me suis offert, il y a trois ans, une voiture haut de gamme. Le plus haut modèle d’une marque allemande, réputée pour sa robustesse et sa disposition à afficher la réussite sociale de son propriétaire. Il s’agit d’une Audi A8, et jusqu’à ce qu’ils engendrent l’A10, il s’agira de la plus grosse berline grand public accessible au visiteur de concession.

/ No comments

Croissance et enthousiasme

Le 23 juin 2010, Bart, Serge et moi, partenaires au sein d’Early Stage, sommes passés devant le notaire afin d’ouvrir le capital de notre entreprise au groupe Cronos. Cet investissement transforme Early Stage (sprl) en K Company (sa) et nous

/ No comments

Croissance et enthousiasme

Le 23 juin 2010, Bart, Serge et moi, partenaires au sein d’Early Stage, sommes passés devant le notaire afin d’ouvrir le capital de notre entreprise au groupe Cronos. Cet investissement transforme Early Stage (sprl) en K Company (sa) et nous

/ No comments

La vie de château…

Early Stage, vous le savez sans doute, a installé ses bureaux liégeois au sein du château Nagelmackers à Angleur, petit bijou d’architecture XVIIIème entièrement rénové par la Région Wallonne. Nous furent les premiers à y entrer en tant qu’entreprise. Pour

/ No comments

La vie de château…

Early Stage, vous le savez sans doute, a installé ses bureaux liégeois au sein du château Nagelmackers à Angleur, petit bijou d’architecture XVIIIème entièrement rénové par la Région Wallonne. Nous furent les premiers à y entrer en tant qu’entreprise. Pour

/ No comments

Transferts Sud-Nord #3 : la magistrate

Fiers citoyens de Willebroek et de la province d’Anvers, une fois n’est pas coutume, mais dans le cadre des transferts sud-nord dont je vous entretenais il y a quelques semaines, afin de compenser ceux qui, doit-on croire, transitent dans l’autre

/ No comments

Transferts Sud-Nord #3 : la magistrate

Fiers citoyens de Willebroek et de la province d’Anvers, une fois n’est pas coutume, mais dans le cadre des transferts sud-nord dont je vous entretenais il y a quelques semaines, afin de compenser ceux qui, doit-on croire, transitent dans l’autre

/ No comments

Transferts Sud-Nord #2 : l’imam iranien

Fiers citoyens de Maasmechelen et du reste du Limbourg, une fois n’est pas coutume, mais je vous dois de plates excuses. En effet, si vous êtes contraints d’interrompre vos barbecues un dimanche de juin prochain pour aller à nouveau désigner

/ No comments

Transferts Sud-Nord #2 : l’imam iranien

Fiers citoyens de Maasmechelen et du reste du Limbourg, une fois n’est pas coutume, mais je vous dois de plates excuses. En effet, si vous êtes contraints d’interrompre vos barbecues un dimanche de juin prochain pour aller à nouveau désigner

/ No comments

Transferts Sud-Nord #1 : le blaireau

Fiers citoyens de Koekelare et de Flandre Occidentale, une fois n’est pas coutume, mais l’incessant débat communautaire qui empoisonne notre si belle relation commence doucettement à m’échauffer les oreilles, et particulièrement l’épineuse question des “transferts nord-sud”, expression toute humanitaire qui

/ No comments

Transferts Sud-Nord #1 : le blaireau

Fiers citoyens de Koekelare et de Flandre Occidentale, une fois n’est pas coutume, mais l’incessant débat communautaire qui empoisonne notre si belle relation commence doucettement à m’échauffer les oreilles, et particulièrement l’épineuse question des “transferts nord-sud”, expression toute humanitaire qui

/ No comments

Un passage télévisuel

Le moniteur s’éveille sur la photographie d’une famille ordinaire se partageant un vaste divan, chacun des membres contemplant, en prière, une télévision aux dimensions disproportionnées. Les visages sont enflammés par le chatoiement de l’image qui en émane, comme une éclatante

/ No comments

Un passage télévisuel

Le moniteur s’éveille sur la photographie d’une famille ordinaire se partageant un vaste divan, chacun des membres contemplant, en prière, une télévision aux dimensions disproportionnées. Les visages sont enflammés par le chatoiement de l’image qui en émane, comme une éclatante

/ No comments

Cathédrale cathodique

Face à moi, une porte en métal rouge. A ma gauche, Jack Nicholson, qui pianote un code chantant sur un petit clavier numérique accroché au mur. Un bruit sourd se fait entendre, libérant l’obstacle. Je pénètre enfin dans le sanctuaire.

/ No comments

Cathédrale cathodique

Face à moi, une porte en métal rouge. A ma gauche, Jack Nicholson, qui pianote un code chantant sur un petit clavier numérique accroché au mur. Un bruit sourd se fait entendre, libérant l’obstacle. Je pénètre enfin dans le sanctuaire.

/ No comments

J’ai faim !

J’ai faim ! Mon estomac profère quelques gargouillis parfaitement intelligibles : il commande une pièce de bœuf irlandais, poêlée, saignante, et ceinturée de frites larges et brillantes. Savoureuse exigence à laquelle je me soumets avec bienveillance, d’autant que j’excelle en sa préparation.

/ One Comment

J’ai faim !

J’ai faim ! Mon estomac profère quelques gargouillis parfaitement intelligibles : il commande une pièce de bœuf irlandais, poêlée, saignante, et ceinturée de frites larges et brillantes. Savoureuse exigence à laquelle je me soumets avec bienveillance, d’autant que j’excelle en sa préparation.

/ One Comment

Pour la scission de l’arrondissement Aywaille-Fléron

« Aywaille et Fléron, deux agréables communes qui n’ont plus rien de liégeois ! » si l’on en croit un commentateur anonyme à l’incontestable courage politique. Il ajoute qu’une fois le district scindé, ses habitants pourront être jugés en vrai wallon fléronais, incompréhensible des magistrats de l’ardente cité, qui ne djôsent qu’un français académique hermétique.

/ No comments

Pour la scission de l’arrondissement Aywaille-Fléron

« Aywaille et Fléron, deux agréables communes qui n’ont plus rien de liégeois ! » si l’on en croit un commentateur anonyme à l’incontestable courage politique. Il ajoute qu’une fois le district scindé, ses habitants pourront être jugés en vrai wallon fléronais, incompréhensible des magistrats de l’ardente cité, qui ne djôsent qu’un français académique hermétique.

/ No comments