Chili 2013

En octobre 2013, je suis parti explorer le nord du Chili dans le cadre de la rédaction de mon deuxième roman. Avec un ami, nous y avons traversé la cordillère des Andes au volant d’une Volkswagen Polo, ce qui, à la réflexion, n’était pas la meilleure idée – nous avons failli mourir cent fois. Extrait : « A chaque fois, c’était pour lui un plaisir renouvelé, comme s’il découvrait, dans l’immobilité, de nouvelles entailles, de nouveaux plis dans la robe de roche. La cordillère, nef ensevelie, géométrie finale, neigeuse dentition, chevelure du froid ! Elle exerçait sur Rubén un effet mystique. Souvent il passait une journée entière à fixer la ligne saccadée des sommets enneigés, perdant son regard dans la blanche éternité. Rubén chercha des yeux les restes d’hier, aperçut un flacon, le saisit et en avala le fond d’un mouvement lent. Sentant l’alcool reprendre ses droits, il scruta l’horizon, le plus haut sommet, source des fleuves, matrice des neiges, puis descendit progressivement, tel son regard sur un corps de femme, blanches collines, cuisses blanches de la montagne, les seins ronds du pic, les entrailles creuses et utérines, et suivit des yeux ce torrent imaginaire jusqu’aux tumultes de la rivière Mapocho qui courre au bas de son abri. Lorsque Rubén se tournait vers l’autre côté de ce spectacle sublime et suspendu, il contemplait le flux ininterrompu de la circulation s’engouffrant dans Santiago par l’autoroute arrivant de l’aéroport, la Costanera Norte, qui frôlait les fondations de sa cahute. Santiago ! Santiago ! Cité des hommes, centre des mondes, îlot gigantesque, ville pareille à une urne que levèrent les mains de tous, Santiago que Rubén adore et contemple du haut de son nid, dont il voit la vitesse et le bouillonnement qui passent, quand lui demeure, observateur gisant, vissé sur un tesson de bouteille et prisonnier de son royaume de planches. Santiago, lagune passionnelle et généreuse, lion armé, miroir de la nation, géographie organique ; Santiago, Saint-Jacques des Andes, qui accueille et refoule, mer vivante et onduleuse.« 

Type

Exploration littéraire

Date

28/10/2013

Category

Travel